Telle que nous l’entendons ici, une question vive est un fait d’actualité, un événement qui :

  • imprègne l’environnement social et médiatique au point que les élèves et enseignant·e·s ne peuvent y échapper ;
  • tient au cœur des élèves, attise leurs émotions, s’attache à eux par une forte adhésion intime ;
  • s’invite par conséquent parfois en classe de manière improvisée ;
  • peut, pour le coup, impliquer un traitement rapide, dans le vif du sujet ;
  • comporte une dimension transversale, ne s’appréhende pas par le moyen d’une seule discipline scolaire ;
  • porte en elle le germe d’une exploitation qui dépasse le registre de l’information, de la connaissance, pour aborder celui du sens, des valeurs.
Comment l’aborder en classe ?
Consultez les fiches

Attentats en Belgique, incendies en Australie, pandémie, décès de la petite Mawda…

Quand un tel événement survient, les enseignant·e·s sont aux premières loges pour accueillir les réactions des élèves.

Aborder cela en classe est souvent assez compliqué. L’école a la responsabilité d’aider les jeunes à comprendre le monde dans lequel ils et elles évoluent et à y prendre une place active.

Ce dispositif aide tou·te·s les enseignant·e·s à relever le défi.

Prêt en 36 heures

Une équipe mobilisable rapidement

Quand un fait d’actualité survient, des personnes engagées dans le projet “questions vives” alertent les responsables du projet pour qu’ils s’emparent du sujet. Si la décision est positive, un pool de pigistes préalablement engagé est contacté afin de rédiger la fiche dans des délais très courts. Ce pool est essentiellement constitué de journalistes et de pédagogues. Les textes sont alors mis en page avant d’être publiés sur le site et envoyés par mail aux personnes inscrites au dispositif.

Une équipe mobilisable rapidement

Quand un fait d’actualité survient, des personnes engagées dans le projet “questions vives” alertent les responsables du projet pour qu’ils s’emparent du sujet. Si la décision est positive, un pool de pigistes préalablement engagé est contacté afin de rédiger la fiche dans des délais très courts. Ce pool est essentiellement constitué de journalistes et de pédagogues. Les textes sont alors mis en page avant d’être publiés sur le site et envoyés pas mail aux personnes inscrites au dispositif.